Ces instants-là, Xxx

Herbjørg Wassmo

Gaïa

  • 11 juin 2016

    De ces instants cueillis qui tissent la trame d'un vie, Herbjorg Wassmo construit un récit beau et poétique. Un vie-puzzle de petits et grands instants, marquants ou futiles, mais essentiels à la naissance d'un écrivain.
    Wassmo dit l'essence d'une vie par petites touches, la nature profonde d'un être en devenir, en quête de liberté et d'indépendance.
    gracedubois


  • 6 décembre 2014

    Idée cadeau # 13

    Le livre le plus intime de Herbjorg Wassmo, dur, sombre et pourtant lumineux. Comme peut l'être la vie.


  • par (Libraire)
    6 décembre 2014

    Un destin bouleversant servi par une écriture lumineuse.


  • 2 décembre 2014

    Ces instants là qui sont la vie

    Elle a les yeux aussi bleus que la mer qui entoure les îles Lofoten, en Norvège, où elle a grandi et vit une partie de l'année. Ses héroïnes lui ressemblent, des femmes volontaires, énergiques, dures aussi à cause de ce que la vie leur a réservé. A 18 ans, Herbjorg Wassmo a déjà un enfant, et le désir de partir de chez elle. De fuir même. Elle se tourne vers l'enseignement pour gagner sa vie. Mais depuis toujours, elle est envahie d'une colère qui ne la quitte jamais, et pour apaiser cette rage commence à écrire de la poésie. Puis des romans. Très vite, elle devient une auteure reconnue non seulement du milieu littéraire, mais aussi du grand public. Il y aura " Le livre de Dina ", une fresque sur la Norvège du 19ème siècle, " La Trilogie de Tora ", " Cent ans " un roman dans lequel elle dévoile pour la première fois son secret, sa honte, puis aujourd'hui " Ces instants-là ", qui n'a de roman que la dénomination. L'enfant qu'elle a eu très jeune, son désir avorté de devenir peintre, l'inceste jamais prononcé et pourtant omniprésent, la haine qu'elle porte à son père, et enfin l'écriture qui la sauvera de la honte qu'elle ressent de n'avoir pas su résister au viol, et de l'angoisse. L'écriture de Hebjorg Wassmo lui ressemble: sèche, nerveuse, directe et en même temps envoûtante. Découvrez-la, vous ne le regretterez pas.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • 30 septembre 2014

    Voilà un livre d'une beauté qui s'insinue dans le lecteur à chaque page, à chaque ligne. Un livre qui vous vrille le coeur et l'esprit.Nous sommes au Nord de la Norvège et la narratrice revient sur des moments de sa vie. La période de son enfance quand elle entre au collège et où d'emblée elle dit la haine qu'elle éprouve pour son père. Une mère qui ne dit mot, une petite soeur souriante. Et elle qui voudrait savoir que faire de sa vie. Mais il y a la gaucherie de l'adolescence, et une certaine timidité qui font d'elle une mère avant l'heure. Les études arrêtées puis reprises : elle devient institutrice et se marie. Elle prend confiance en elle ou plus exactement l'acquiert entre ses lectures et ses crises d'une forme d'épilepsie qui lui permettent paradoxalement de gagner en détermination. Et des états où inconscient et conscience se chevauchent, elle en tire une force. Elle se construit, s'affirme, reconnaît ses erreurs mais va au bout de son projet d'écriture. Elle peut laisser son travail et se consacrer uniquement à l'écriture. Mais il y a des sacrifices et des dommages collatéraux. Et tous ces instants intenses, tristes, beaux, où surgissent des questionnements mais aussi des sourires, du féminisme et un hommage à Simone de Beauvoir sont écrits dans un style court qui nous transperce. Il y a une vraie pudeur, une manière de suggérer qui donnent une âme à ce livre. Celle d'Herbjørg Wassmo.

    Une lecture magnifiquement bouleversante !


  • par (Libraire)
    20 septembre 2014

    "Ces instants-là" sont ceux d'une vie : celle d'Herbjørg Wassmo, immense auteure norvégienne que nombreux ont découvert en France avec "Le Livre de Dina", "La trilogie de Tora" ou encore "Cent Ans", pour n'en citer que quelques uns. De l'adolescence à l'âge adulte, ce sont de multiples tableaux intérieurs qui nous livrés, Wassmo en captant l'essence avec la poésie sauvage et la fureur aveuglante qu'on lui redécouvre avec toujours autant d'admiration. Un très grand récit à vivre plus qu'à lire, sans concessions, porté avec une force d'écriture désarmante.