Événements à la librairie - Archives

 < 12345...1516 > 
rencontre avec Frédéric Pommier

rencontre avec Frédéric Pommier

Suzanne

vendredi 11 janvier 2019 à 18h30, Librairie Arcanes

« Elle aimait les voyages, la vitesse, le tennis, les fêtes de famille et les soirées parisiennes. Elle rêvait d'être comédienne et de voir les États-Unis. Elle a traversé le siècle, la Seconde Guerre, les épreuves de la vie. Elle a enduré la solitude et les deuils avec une conviction chevillée au coeur : en toutes circontances, il faut faire bonne figure et garder le sourire. A 95 ans, après une énième chute, Suzanne s'est résignée à s'installer dans une Ehpad, un établissement pour personnes âgées dépendantes. Infantilisée, humiliée parfois par un personnel débrodé, elle s'étonne de ne bénéficier que d'une douche par semaine, trouve les journées bien longues et la nourriture immangeable. Depuis qu'elle a quitté son domicile, elle a perdu vingt kilos et moi, quelques grammes d'humour car Suzanne, c'est ma grand-mère. » F.P.

En savoir plus

rencontre avec Serge Joncour

rencontre avec Serge Joncour

vendredi 14 décembre 2018 à 19h00, Librairie Arcanes

Franck décide de louer, à contrecoeur mais par amour, une maison dans le Lot pour y passer l'été avec Lise. La maison ne figure sur aucune carte et se trouve dépourvue de tout réseau. Nulle mention non plus du fait qu'elle fut pendant la Première Guerre mondiale habitée par un dompteur de lions allemand. Dès le premier soir, le couple se trouve confronté à la présence d'un chien-loup inquiétant.

En savoir plus

dédicace de Marianne et Gilles Miclon

En voyage avec George Sand

Samedi 01 décembre 2018 à 10h00, Librairie Arcanes

Voici une manière extraordinairement vivante et originale d’aborder l’œuvre de George Sand, en même temps qu’un formidable témoignage sur l’art de voyager à l’époque. Cet ouvrage passionnant de Marianne et Gilles Miclon est un recueil de morceaux choisis des écrits de George Sand relatifs au voyage. L’écrivain y consigne ses impressions, face aux paysages et aux villes traversées. Elle livre également quelques « trucs », à la manière d’un guide, sur des lieux recommandables ou, au contraire, à éviter absolument ! Elle témoigne également des nombreux progrès des moyens de locomotion au XIXe siècle. La révolution des transports, au fil de la plume d’un des plus grands écrivains de son époque.
Présentation de Christiane Sand.
Préface de Gonzague Saint Bris

En savoir plus

rencontre avec Gérard Coulon

rencontre avec Gérard Coulon

le génie civile de l'armée Romaine

vendredi 30 novembre 2018 à 19h00, Librairie Arcanes

Dans cet ouvrage, il s’agit de montrer les soldats romains hors des camps militaires, occupés à des travaux de génie civil par des chefs soucieux de les arracher à l’oisiveté générée par les temps de paix. Ces travaux, qui contribuent à la romanisation des provinces, servent aussi des intérêts économiques, sociaux et politiques. Les différents types de travaux de génie civil sont ainsi passés à la loupe : construction et améliorations de routes, aménagements de pont, creusement de canaux et percement d’isthmes, construction d’aqueducs ou création de villes.. Le tout illustré par des aquarelles inédites de Jean-Claude Golvin.

En savoir plus

Rencontre avec Michelle Perrot

Rencontre avec Michelle Perrot

George Sand à Nohant, une maison d'artistes

vendredi 16 novembre 2018 à 19h00, Librairie Arcanes

Michelle Perrot nous fait l'honneur de venir nous parler de son dernier ouvrage, paru au Seuil :
"George Sand à Nohant une maison d'artiste « Il est difficile de parler de Nohant sans dire quelque chose qui ait rapport à ma vie présente ou passée », écrivait George Sand. C'est par Nohant, par sa maison, que je l'ai rencontrée. À vrai dire, elle ne fut pas un modèle de ma jeunesse. Pour « la bonne dame », je n'éprouvais pas d'attirance. Ses romans, La Petite Fadette, etc., que la grand-mère de Marcel Proust tenait en si haute estime, me paraissaient bons pour les distributions de prix. Je participais à la dépréciation dont Sand a été victime après sa mort. Je la trouvais d'un âge qui n'avait plus grand-chose à dire aux filles de Simone de Beauvoir, dont je me revendiquais. Ma découverte fut en partie fortuite. La demeure de l'Indre, héritée de sa grand-mère, représente ses racines, mais aussi un refuge contre Paris, qui fit sa renommée et qu'elle n'aimait pas, une « oasis » propice au travail : elle y écrivit l'essentiel de son oeuvre, comme Chopin y composa la majeure partie de la sienne. Nohant, elle en rêvait comme d'un phalanstère d'artistes, une communauté égalitaire, un endroit de création et d'échanges par la musique (Liszt, Chopin, Pauline Viardot), la peinture (Delacroix, Rousseau), l'écriture (Flaubert, Dumas, Fromentin, Renan, Tourgueniev...), le théâtre, la conversation. Ce lieu, Sand l'a investi. L'art y établit la communion des coeurs et des esprits. C'est aussi une cellule politique, inspirée par le socialisme de Pierre Leroux, noyau républicain support de journaux et ferment subversif des manières de vivre et de penser. Nohant est le creuset d'une utopie, pénétrée par le désir de changer le monde. Pas plus que personne, Sand n'a réalisé son rêve. Aujourd'hui, il nous reste ce lieu, de pierre et de papier, témoin d'une histoire d'amour aux accents infinis"

En savoir plus

 < 12345...1516 >