Gersende G.

20 septembre 2022

Un pays de fantômes de Margaret Killjoy

Journaliste en disgrâce, Dimos Horacki est envoyé au front pour servir la propagande d'Etat et relater les exploits de l'armée de Borolie en pleine guerre de conquête coloniale. Mais sur le champ de bataille, Dimos est témoin de la barbarie dont est capable l'armée impériale... Tandis qu'au cours d'une attaque, le journaliste est fait prisonnier par l'ennemi, il bascule de l'autre côté du miroir et découvre un peuple, celui de Hron, farouchement épris de liberté et d'indépendance. Dimos fait alors l'expérience d'une société fondée sur l'autonomie, la solidarité, le choix collectif, la responsabilité des uns envers les autres, l'aide mutuelle, la camaraderie... un autre mode de vie possible et désirable en somme.

Unique en son genre, ce roman hautement politique raconte le voyage d'un journaliste vers une intrigante utopie anarchiste. Margaret Killjoy nous emmène au coeur des luttes politiques et de la résistance et nous livre ici une fantasy anarchiste qui se dresse tout autant contre la fiction d'un État qui menace d'anéantir toutes autres formes de société que la sienne, que contre les impasses des imaginaires en proie aux abîmes de la dystopie politique.

T.56 - La mort de Spirou

Dupuis

11,90
26 août 2022

La mort de Spirou (tome 56)

Que cachent les belles images de la cité sous-marine de Korallion? Spirou, Spip et Fantasio mènent l'enquête jusqu'au fond de la mer où se niche la folie des hommes.

On replonge avec délice dans cette série intemporelle qui nous parle tellement de notre époque (questions écologiques, démesure technologique) et où, dans cet opus, les bulles de BD nous interrogent sur nos propres bulles virtuelles...

24 août 2022

La Petite Menteuse de Pascale Robert-Diard

Alors que cinq ans auparavant Lisa avait fait condamner un homme pour viol, la jeune femme à présent majeure choisit une nouvelle avocate pour revenir sur sa parole et se rétracter. Mais comment peut-on accepter de nouveaux aveux qui dérangent l'image que l'on s'était faite de cette victime idéale, trop jeune, trop jolie face à un homme nécessairement suspect?

Ce récit n'est pas tant celui d'une erreur judiciaire que la déconstruction d'une mécanique bien trop huilée lorsque la figure de la victime idéale endort le discernement, que les convictions s'emballent et que les croyances deviennent des certitudes sous l'effet de la parole fictionnelle d'une jeune adolescente que l'on a tellement envie de croire que l'on finit par le faire...

Qui est victime de qui? Lange accusé à tort? Lisa pour qui le plus simple est de s'enfoncer dans le mensonge au moment où les adultes prêtent attention à sa parole? Les jurés pris au piège de leurs biais cognitifs et pour qui l'aveu d'une jeune femme à présent coupable reste impossible à croire? L'avocate, prise au piège de défendre une petite menteuse?

19 août 2022

Journal inquiet d'Istanbul d'Ersin Karabulut

Turquie, fin des années 80. Le jeune Ersin rêve des super-héros européens et américains. Ce qu'il veut, quand il sera grand, c'est être dessinateur de BD. Mais avec des parents qui veulent le voir devenir ingénieur et un pays où les pressions sociales et politiques deviennent de plus en plus fortes sur fond de montée de l’islamisme politique, le choix d'un carrière artistique s'avère difficile.

Entre autobiographie humoristique et analyse socio-politique de la Turquie, le "Journal inquiet d'Istanbul" mène aussi une vraie réflexion sur les risques du métier de caricaturiste et le rôle du dessin de presse dans un contexte où la liberté d'expression n'est jamais acquise.

Drôle et instructif, le "Journal inquiet d'Istanbul" contribue, tout comme "Persepolis" et "l'Arabe du Futur" avant lui, à mieux nous faire comprendre une région du monde tiraillée par des antagonismes politiques et sociétaux profonds.

8,90
8 août 2022

Opexx de Laurent Genefort

Le Blend, une alliance de plusieurs espèces extraterrestres évoluées et pacifistes, débarque sur Terre car ils ne savent plus faire la guerre. Ils se tournent vers les hommes qui, de par leur nature belliqueuse, seraient les seuls dans l’univers encore capables de combattre. En échange de rétributions, un corps de soldats volontaires, les "Opexx", est alors formé pour ces missions outre-Terre...

A chaque retour d'opérations, les soldats triés sur le volet font l'objet d'un suivi psychologique pour éviter une surcharge cognitive traumatisante et faciliter leur réacclimatation à un environnement terrestre. Les Opexx sont donc « déprogrammés » et leurs souvenirs de mission effacés... excepté pour le narrateur qui souffre d'un syndrome empêchant cette procédure d’oubli de fonctionner entièrement...

Surgissent alors des questionnements humains, trop humains, au sein de cet environnement martial. L’humanité n’a-t-elle vraiment que ses capacités guerrières à offrir au Blend ?
Un excellent court roman de SF militaire sur fond de space opera.