Emma B.

D'INNOMBRABLES SOLEILS

Pirotte Emmanuelle

Le Cherche Midi

18,00
22 août 2019

Avant Shakespeare, il y avait Christopher Marlowe. Pour ses contemporains, il était l'écrivain aux pièces scandaleuses, aux conquêtes exclusivement masculines. Aujourd'hui poète quasiment oublié, il est le héros ténébreux du nouveau roman d'Emmanuelle Pirotte. Rescapé d'une tentative d'assassinat, Marlowe est secouru et soigné par un de ses anciens amants. Il va alors s'éprendre de façon brutale et soudaine de la femme de son ami : Jane. Va démarrer une histoire d'amour pleine de passion. La plume sensuelle et sans inhibition de Pirotte va donner vie à cette romance charnelle et dévorante. "D'innombrables soleils" est une ode à la nature, aux corps qui s'embrassent et s'embrasent, rythmé par la belle poésie élisabéthaine de cette époque.

Une histoire de France
22 août 2019

Dans cette cité militaire à Toul, au milieu des trois résidences grises, il y a un McDo. C'est dans cette ville morne que Romy grandit, bercée par la lumière morne de l'enseigne de fast-food. Un père alcoolique, une mère malade, elle est confiée aux soins de sa voisine, France. France qui l'abuse régulièrement. Tous les après-midi, Romy subit toutes les perversités de cette femme. Un cauchemar qui la terrasse, la rend malade, la poursuit sans lui laisser de répit.
Ce roman raconte l'histoire de cette jeune fille qui crève d'envie de vivre mais qui coule sous ses souvenirs et l'enfer de son quotidien. Avec une écriture pleine de beauté et de force, Joffrine Donnadieu dépeint avec finesse une société enlisée et le quotidien de cette enfant abusée dont la douleur devient la nôtre.

FORET-FURIEUSE
23,00
22 août 2019

Dans une France envahie par les djihads, des orphelins vivent à la Colonie près d’une forêt gigantesque, titanesque. Enfants perdus, enfants sauvages, ils n’ont ni nom ni âge mais des surnoms comme La-Petite-Elle-Veut-Tout-Faire-Toute-Seule. Ils tolèrent les adultes, ils ont la violence de la guerre en eux mais surtout ils rêvent de liberté.
Dans ce grand récit, Sylvain Pattieu joue avec les espaces et la ponctuation. Il invente des mots pour ces enfants. Parfois narré, parfois scandé, c’est un roman d’une force aussi frappante que celle de la nature.

Cadavre exquis
22 août 2019

Dans cette histoire, le héros, Marcos, parle peu. Il économise ses mots car il n'y a pas de mots pour dire l'horreur. D'abord le virus qui a infecté les animaux et tué les hommes. La rage qui a saisi l'humanité jusqu'à décimer toute espèce animale. Puis le manque de viande. La faim. Le cannibalisme illégal... puis légal.
Marcos travaille dans un abattoir. Tous les jours il voit des "produits" être tués puis découpés. On parle de "viande spéciale", lui voit des humains. Alors que le monde sombre dans la folie, il semble être le seul à voir cette mascarade pour ce qu'elle est vraiment : un massacre. Comme son personnage, Agustina Barretzica a un style très ascètique. Avec un vocabulaire sobre, elle décrit le quotidien de cette nouvelle société. Plus le récit avance, plus l'horreur grandit tout comme la violence des scènes avec une seule pensée : ça ne peut que mal se terminer... jusqu'aux dernières lignes qui vous font l'effet d'un coup de poing dans le ventre !

Murène
21,80
22 août 2019

Hiver 1956, ils l’appellent le jour de Bayle mais François Sandre, lui, ne s’en rappelle pas. Le jour de Bayle, François perd ses bras. Il devient homme-tronc, murène. Commence alors le combat le plus dur d'une existence : continuer à vivre quand on a tout perdu.
Dans ce nouveau roman, Valentine Goby explore la douleur et la reconstruction. Son écriture luxuriante, souvent dure, raconte l’histoire d’un héros comme on les aime. Beau dans sa douleur, François nous transporte dans son quotidien, dans un Paris des années 1950 et 1960 mais aussi dans les Ardennes et en Savoie. Un roman savoureux qui pourrait bien être le meilleur de l’auteure et qui emporte dès les premières pages. Une fois terminé, il continue de nous habiter.