Maul
EAN13
9782846262941
ISBN
978-2-84626-294-1
Éditeur
Au diable Vauvert
Date de publication
Collection
Littérature générale
Nombre de pages
560
Dimensions
13 x 3 cm
Poids
473 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Dans un centre commercial comme un autre, deux gangs de filles règlent leurs différends à coups de flingue. Sun Katz, habillée, coiffée et maquillée, s'apprête à en découdre avec le gang de 10Esha quand une des ses compagnes d’armes dérape et ouvre le feu sur tout ce qui bouge.
Sun Katz doit maintenant tenter de sortir du centre commercial cerné par la police et les caméras, mais elle aimerait au passage mettre le grappin sur 10Esha qui menace de publier sur le Net une vidéo plutôt embarrassante.

Ce monde de chaos consumériste se révèle être une simulation virtuelle projetée dans le cerveau de Meniscus, un des rares survivants au virus Y qui a exterminé la quasi-totalité de la population mâle de la planète. Il est maintenu dans cette transe artificielle et anesthésique par des scientifiques qui emploient les ressources exceptionnelles de son corps à la création d’armes biologiques. Quand la douleur finira par affoler son cerveau en pénétrant dans le centre commercial, Meniscus comprendra que la destinée qu’il imposera aux gangs de filles déterminera s’il mourra ou survivra pour offrir un nouveau futur à l’humanité.
Bien sûr, ce ne serait pas du goût de la Dr Madeline Baldino, la scientifique chargée de lui, qui complote pour concevoir un enfant avec un "vrai" homme. Car les clones sont sans valeur, seuls comptent les vrais enfants, mais pour en obtenir il faut de l’argent ou du pouvoir, parfois les deux.

Avec audace, Tricia Sullivan mêle dans Maul les problématiques contemporaines du genre, de la consommation, du pouvoir et des réalités virtuelles. Elle tisse un roman radical et débridé, captivant et sensible, à l’inventivité marquante.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

11 juin 2011

Détrompez-vous si vous pensez qu’une société matriarcale est synonyme de paix et d’harmonie. Sullivan a trempé sa plume dans du vitriol pour écrire Maul. Bien loin d’un livre anti ou pro féministe, Ce portrait de femmes fait plutôt état de ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Diniz Galhos