Conseils de lecture

En attendant Bojangles
15,50
par (Libraire)
4 mars 2016

de l'amour, de la folie et de la grâce

Et bien non, les romans d'amour n'ont pas tous l'arrière-goût de la guimauve!
"En attendant Bojangles" est l'histoire d'un amour fou, entre psychiatrie, fantaisie insolente et beauté déjantée.
Un livre d'une étonnante justesse, porté par la grâce de bout en bout.


L'Invention de nos vies
8,40
par (Libraire)
15 janvier 2016

fort et jubilatoire

3 étudiants en droit, 2 garçons et 1 fille, évidemment ça se termine en psychodrame sentimental. Parmi eux, Samir Tahar, étudiant brillant, personnalité charismatique, se noie dans le travail pour oublier ce revers amoureux, et devient en quelques années un des ténors du barreau new-yorkais.
Texte (Suite)
Ascension fulgurante donc, mais qui repose sur un mensonge : dans sa nouvelle vie, Samir est de venu Sam, a réinventé son histoire personnelle jusqu’à se faire passer pour juif. Bien sûr Samir doit finir par être démasqué et tout perdre, la question est de savoir de quel côté viendra l’uppercut… Dans ce roman percutant, qui invente une écriture de la tension (physique, morale et intellectuelle), Karine Tuil interroge la société contemporaine, la notion de réussite, de liberté et d’accomplissement de soi. et une belle utilisation des notes de bas de page…

Ascension fulgurante donc, mais qui repose sur un mensonge : dans sa nouvelle vie, Samir est de venu Sam, a réinventé son histoire personnelle jusqu’à se faire passer pour juif. Bien sûr Samir doit finir par être démasqué et tout perdre, la question est de savoir de quel côté viendra l’uppercut… Dans ce roman percutant, qui invente une écriture de la tension (physique, morale et intellectuelle), Karine Tuil interroge la société contemporaine, la notion de réussite, de liberté et d’accomplissement de soi. et une belle utilisation des notes de bas de page…


Peindre, pêcher et laisser mourir
23,00
par (Libraire)
15 janvier 2016

du flou artistique

Peter Heller nous emmène dans les affres de Jim, peintre ermite, pêcheur à la mouche compulsif, et grand calme à la colère dévastatrice.
On navigue entre western, thriller psychologique, ôde à la nature du Colorado, traité métaphysique et théorie de la création artistique, dans les pas de ce drôle de personnage aussi complexe qu'attachant, le tout agrémenté d'un suspense savamment dosé.


Il était une ville
19,00
par (Libraire)
19 août 2015

que le dernier qui quitte la ville éteigne la lumière...

Eugene a été parachuté là afin de mener un projet automobile pour le compte d'une multinationale.
L'inspecteur Brown fait de son mieux pour retrouver des dizaines d'enfants mystérieusement disparus.
Charlie est un bon gamin qui vit avec sa grand-mère, mais qui a de mauvaises fréquentations.
Candice travaille dans un bar et en a trop vu.
Gloria, la grand-mère de Charlie, se donne un mal fou pour ne pas abandonner son petit-fils à la rue.

Tous vivent à Détroit en 2008, ville en plein naufrage économique, poilitique, sociétal... où les animaux sauvages refont leur apparition, où les maisons abandonnées s'écroulent les unes après les autres, et où des centaines d'enfants peuvent disparaître dans l'indifférence générale.

Thomas Reverdy nous livre une fiction glaçante de réalisme, décorticant avec nous les mécanismes d'une agonie collective.
D'une écriture sensible et intelligente, il nous emmène dans les méandres du rêve américain englouti.