Vladimir Vladimirovitch

Bernard Chambaz

Flammarion

  • Conseillé par (Libraire)
    26 janvier 2016

    De l'inconvénient...

    Il n'est certes pas facile de porter le nom d'un homme célèbre, et cela devient obsédant quand il s'agit de Poutine !
    Vladimir Vladimirovitch, pour s'y retrouver, va écrire la biographie (qui n'en est pas une...mais quand même...) de son illustre homonyme. Avec les informations dont il dispose, une sincérité à toute épreuve et une ironie très fine, il cherche les correspondances avec sa propre vie et nous dresse une véritable fresque des années Poutine en Russie


  • Conseillé par (Libraire)
    5 décembre 2015

    Dérangeant

    Le personnage principal porte le même nom que le Président de la Russie : Vladimir Vladimirovitch. Cet homonyme est un handicapant dans sa vie de tous les jours.
    Il enquête sur la vie de l'homme derrière le Président, de son ascension au pouvoir et de ses déboires : du naufrage du sous-marin Koursk à la prise d'otages dans le théâtre du Beslan.
    Dérangeant, il nous laisse entrevoir une part d'humanité dans l'homme de pouvoir.


  • Conseillé par
    1 septembre 2015

    Vladimir vladimirovitch

    Curieuse approche que ce roman, biographie cachée de Vladimir Poutine, par le truchement d’un homonyme, né la même année… Tout en méditant sur sa vie ordinaire moscovite, bouleversée par la célébrité de son nom, l’homonyme se met à vouloir connaître tous les détails de la vie extraordinaire du « grand » Poutine. L’idée est séduisante. Elle offre un regard décalé, parfois poétique, sur ce Tsar du XXIème siècle et sur la Russie. Pour être honnête, on reste quand même un peu sur sa faim.

    Guillaume H


  • Conseillé par
    27 août 2015

    Curieux...

    Curieuse approche que ce roman, biographie cachée de Vladimir Poutine, par le truchement d’un homonyme, né la même année… Tout en méditant sur sa vie ordinaire moscovite, bouleversée par la célébrité de son nom, l’homonyme se met à vouloir connaître tous les détails de la vie extraordinaire du « grand » Poutine. L’idée est séduisante. Elle offre un regard décalé, parfois poétique, sur ce Tsar du XXIème siècle et sur la Russie. Pour être honnête, on reste quand même un peu sur sa faim.

    Guillaume Houdan